Rétrospective du PEL 2018 (1/2) : journée du samedi

Ça y est, la ludothèque est fermée pour un peu plus d’un mois. Mais pour vous faire patienter, je viens à vous pour vous compter nos aventures au Festival “Paris est Ludique” qui s’est déroulé les 23 et 24 juin 2018, Pelouse de Reuilly.

PARTIES JOUÉES :

Kéro : Première partie et première belle découverte ! Kéro est un jeu de dés frénétique. Comme au Yam, les joueurs doivent essayer de faire des combinaisons avec leurs dés. Ces combinaisons leur permettent d’acheter des cartes, des bonus ou de positionner ses personnages sur des lieux qui rapportent des bonus et des points de victoires en fin de partie. Mais l’originalité vient du sablier (en forme de camion citerne) qui rythme le jeu. En effet, à son tour, le joueur actif ne peut utiliser qu’un maximum de temps correspondant au sable se trouvant encore dans son sablier. Pour réussir à regagner du temps, chaque joueur peut, au début de son tour, dépenser un jeton “jerrycan” et donner tous les dés à son adversaire qui doit les lancer jusqu’à n’obtenir des faces “flammes”. Durant ce temps-là, le joueur actif garde retourné son sablier pour le re-remplir. Kéro est un jeu accessible, dynamique et très agréable à jouer. Nous avons vraiment apprécié notre partie de découverte et nous avons hâte d’y rejouer.

Barabistouille : Dans ce jeu complètement déjanté, chaque joueur doit interpréter le rôle d’un pilier de bar… tout aussi déjanté que ce jeu. Après s’être présenté, en rentrant le mieux dans la peau de leur personnage, les joueurs vont débattre d’un sujet plutôt politiquement incorrect. Jugé par vous-même avec ce thème que nous avons rencontré “: A partir de quel âge doit-on supprimer la sécurité sociale aux personnes âgées ?” Vous avez 4h pour…. euh non, dans Barabistouille vous n’avez le temps que d’un petit sablier pour trouver la réponse la plus drôle tout en étant en accord avec votre personnage. Lorsque tous les joueurs ont donnés leur avis, chacun d’entre eux paie un coup à boire (représenté par des jetons en forme de capsule de bière) au joueur qui l’a le plus convaincu. Le jeu se joue en trois manches et le joueur qui a reçu le plus de jetons remporte la partie. Barabistouille est un super jeu d’ambiance durant lequel nous avons beaucoup ri.. je vous laisse imaginer un moment épique de notre partie : notre cher trésorier en train de nous expliquer son point de vue sur le thème cité plus haut… tout en dansant le french-cancan… et tout cela au milieu d’un salon de jeu de société… Épique, je vous dit. Je n’ai qu’un regret… ne pas l’avoir filmé !

Saboteur, la Grande Aventure : Ce jeu est tout simplement ce qu’on appelle dans le monde du cinéma un préquel du célèbre jeu “Saboteur” puisque nous incarnons ces chers mineurs qui, dans ce jeu, sont en forêt pour trouver l’entrée de la mine. D’ailleurs, Saboteur, la Grande Aventure reprend les mêmes principes que son aîné : rôles cachés, construction de chemin à l’aide de carte, pièges. Les coups de bluff sont toujours au rendez-vous. Toutefois, nous avons trouvé notre partie assez molle ; peut-être à cause de notre configuration de jeu (nous avons joué à 8). A réessayer donc dans d’autres conditions et comme nous l’a proposé l’animateur qui nous a expliqué le jeu, pourquoi ne pas faire deux parties à la suite; une de Saboteur, la Grande Aventure, suivi d’une de Saboteur.

Raids : Dans ce jeu, vous cherchez, au cours des 4 manches du jeu, à construire le plus beau Drakkar et à recruter le meilleur équipage. Durant chaque manche, les joueurs déplacent leur bateau le long d’un parcours et récupèrent la tuile associée où ils arrêtent leur bateau. Comme dans Tokaïdo (que vous pouvez découvrir à la ludo), c’est le joueur le plus en arrière sur le parcours qui peut déplacer son bateau. Il faut donc savoir prendre son temps pour récupérer un maximum de tuile, tout en osant avancer plus vite à certains moments pour ne pas rater la tuile dont on a absolument besoin. Un jeu simple mais pas simpliste, très agréable, et sur le thème des Vikings… Que demander de plus ?

Seeders of Sereïs-Episode 2-Conquête de Sereïs : Dans ce jeu de pose d’ouvrier, qui est encore au stade de prototype, chaque joueur cherche à gagner des points de victoire en remplissant des missions, certaines étant obligatoires et faisant perdre des points si elles ne sont pas réussies dans les temps. Ce qui est intéressant dans le jeu, c’est que chaque “ouvrier” a en fait une spécificité qui oblige les joueurs à le placer que dans certaines zones, parfois limitées en place. Découvrir une partie de l’univers pour en prendre le contrôle, aller négocier avec les ambassadeurs, récupérer des ressources, voici encore un jeu dans lequel on n’a jamais assez d’actions pour faire tout ce que l’on veut… et c’est ça qui est plaisant, très plaisant même !

Olive et Tom – Classico : Le célèbre dessin-animé de foot des années 80 se retrouve transformé en un deckbuilding à base de cartes et de dés. Après avoir construit votre équipe de 6 joueurs, les joueurs lancent les dés pour réussir à faire les meilleurs enchaînements possibles. Un petit regret toutefois, l’impossibilité de gérer son gardien de but (Tom, c’est quand même un gardien qui a la classe !).

Deckscape – Scénario de démo : Avec la mode des escape game qui perdure, de plus en plus de jeux de société autour de ce concept se développent. Desckape est l’un d’eux. Ici, pas d’application comme dans Unlock, mais seulement des cartes ; 3 paquets de cartes pour être précis. On retourne la première carte de chaque paquet puis on essaie de résoudre les énigmes qui nous sont proposées tout en suivant l’histoire. Ce qui change avec Deckscape, c’est qu’il suffit de retourner la carte pour obtenir la solution de l’énigme qui lui est associée. Ainsi, vous n’êtes jamais bloqué dans le jeu. Par contre, retourner la carte sans avoir la réponse ou en donnant une mauvaise réponse vous fera baisser votre score final. Lors de notre partie, nous avons découvert le scénario de démonstration qui est plus court que le jeu. Malgré cela, la partie fût plaisante et notre seule déception est d’être passé proche du record de la journée.

U.S. Telegraph : Super Meeple, spécialiste des ré-éditions  de jeux mythiques nous propose avec ce jeu un remake de Attika, re-thématisé à la sauce Western au temps du télégraphe.  Le but du jeu est de placer tous ses bâtiments ou de réussir à construire une ligne entre deux villes. Pour se faire, le joueur actif peut soit piocher jusqu’à 3 des tuiles bâtiments, soit poser des tuiles bâtiments sur le plateau en dépensant les ressources nécessaires. Ces ressources se trouvent soit sur le plateau soit sur des cartes que l’on pioche lorsqu’on ne souhaite pas faire l’intégralité de l’action choisie. La mécanique est très fluide, ce qui nous a permis de jouer assez rapidement, tout en pouvant élaborer des stratégies. On a tous passé un bon moment pour notre dernière partie de la journée.

ACHATS DE LA JOURNÉE :

Avec le trésorier sur place, plus facile de gérer les achats même si nous sommes restés raisonnables. Toutefois, grâce à nos emplettes du jour, vous pourrez retrouver dès la rentrée à la ludo Kéro et les trois scénarios actuellement en vente de Deckscape.

Nous avons récupéré des magazines “AsmoMag” qui présentent toutes les dernières nouveautés présentes sur le festival dont un exemplaire un peu spécial puisqu’il contient un scénario de démonstration de Unlock! et pour être plus précis, le scénario que nous avions découvert lors du Festival International des Jeux de Cannes. Nul doute que nous vous le ferons jouer assez rapidement à la ludothèque.

QUOI D’AUTRES :

Comme d’habitude de superbes rencontres. C’est vraiment un plaisir de pouvoir discuter avec tous les animateurs mais aussi les éditeurs. Le monde du jeu de société, malgré son développement constant, reste accessible à tous. Ces nombreuses discussions auront d’ailleurs abouties sur de belles nouvelles. En effet, nous serons heureux de recevoir  l’année prochaine (aucune date n’est encore fixée) les éditions Sylex et MushroomGames à la ludothèque lors de deux événements exceptionnels ; et je peux déjà vous dire qu’ils nous réservent les uns comme les autres de sacrées surprises…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.